Contact photos : pleinecorde@free.fr

Retour au sommaire

Photos des spéciales

 

Photos des spéciales

Photos du Volant 207, de la Suzuki Rallye Cup, des VHC et d'Ambiance

 

Photos des Coupes, VHC & Ambiance

Malgré les inquiétudes ressenties les semaines précédentes, la 1ère manche du championnat de France des rallyes ne semble pas avoir connu la crise ! Comme d'habitude, le 61ème rallye Lyon-Charbonnières Rhône a accueilli un plateau exceptionnel sur les belles routes entre monts du lyonnais et beaujolais. Avec une météo casse-tête pour les assistances, les spectateurs ont assisté à de superbes bagarres, et aux débuts mouvementés du nouveau Volant 207... Malgré ces attaquants, Dany Snobeck a rappelé à tous son titre de champion de France 2008 !

Photos des vainqueurs

 

Photos des vainqueurs

     Les groupes A et R, et le Trophée BFG : Snobeck, Guigou et Vigion font le remake

Vainqueur groupe A

Vainqueur groupe R

Vainqueur Trophée BF Goodrich

   Malheureux l'an dernier après avoir dominé l'épreuve, David Salanon est revenu cette année avec la ferme intention de s'imposer. En tête au terme de la 1ère étape, le contrat était bien parti pour être rempli, jusqu'à ce qu'une erreur dans l'ES4 ne le fasse à nouveau abandonner sur sortie de route... Toujours très régulier, et sans réel adversaire armé de WRC dernière génération, le champion de France en titre Dany Snobeck ne s'est pas privé pour prendre la tête et ne plus la lâcher jusqu'au podium final ! Du coté des 206 WRC, Grohens à abandonné alors que Grohens a fait le spectacle. En apprentissage, Pierre Roché finit 5ème place avec son Impreza WRC, derrière ce qui a été l'attrait de ce rallye : le bagarre des S2000 ! Pour le compte du trophée BF Goodrich, les pilotes ont offert de belles luttes à l'image des passages offerts au public. Au final, Jean-Sébastien Vigion conserve le dessus sur Marty, les deux pilotes 207 S2000 complétant le podium scratch ! Abandonnant d'entrée, Gal n'a pu démontré le potentiel de sa Punto, alors que Greiffenberg finit 12ème. Du coté des maxi, Pezzutti et le revenant Latil ne se sont pas lâchés du rallye, finissant séparés par 19 secondes. Bouhot 3ème en A7K vient immiscer son Astra au milieu des 306. Rude duel également en A6K, où Faure et Escharavil ne finissent séparés que de 1,3 secondes à l'avantage de la Corsa : chaud ! A noter dans les classes la victoire de Morel en A8, Munsch en A6, Ducret en A7 ou encore Sapin et Amblard en A5K et A5. Du coté du groupe R, personne ne pouvait empêcher la domination de Manu Guigou, brillant 10ème scratch sur la Clio R3 Maxi. Ses poursuivants appartiennent au volant 207, alors que du coté des R2, Thomas Barral parvient à conserver son avantage sur Perrin et Aragneau...

Vainqueur groupe N

Vainqueur groupe GT

Vainqueur groupe F2000

     Les groupes N, GT et F2000 : Paternot, Nantet et Rennard commencent bien
   Peu de prétendants pour la victoire en groupe N au départ de ce rallye. Bien parti, Abadie et sa Mitsu renoncent le samedi, laissant sa place de leader à Hervé Paternot. Malgré une sérieuse perte de temps lors de la 1ère étape suite à un mauvais choix de pneu, le lorrain remporte ce groupe N et finit à une belle 14ème place scratch, avec 57 secondes d'avance sur François Pelamourgues, toujours aussi impressionnant sur sa Clio RS. Leurs adversaires sont bien loin au classement, avec en tête des poursuivants David Champeau qui vient compléter le podium de groupe face à Roussel. En tête des N2, on retrouve une Swift, mais hors Suzuki Rallye Cup ! Préparée comme une vraie top N2 : le contrat est rempli face à la 106 de Gonon. En N1, Sangouard ramène une nouvelle coupe sur ses étagères déjà bien garnies. Dans le groupe F2000, François Rennard et sa puissante Clio inscrite en F2000-13 l'emportent, avec une minute pleine d'avance sur Michaud, dont la 309 F2000-14 en a étonné plus d'un ! Beaucoup d'abandons dans ce groupe : Marthoud, Rives ou encore Odoit renoncent, ce qui permet à Longe de monter sur le podium ! En F2000-12, Raccurt gagne sans soucis face à la toujours vaillante R8 Gordini de Reocreux. Sur un terrain tracé pour sa Porsche, Gille Nantet a montré son talent en s'imposant en groupe GT, avec au final la 6ème place scratch sur le podium du célèbre casino de Charbonnières ! A l'attaque, Hervé Véricel réalise également une belle course et finit second en GT10, loin devant la BMW « made in Bozian » de Valliccioni. Sur sa Lotus, Enjolras a réussi à démontrer la performance de sa monture malgré son abandon. Enfin du coté des Hommel en GT9, Humeau décroche une victoire facile face à Dub.
     Le Volant 207, la Suzuki Rallye Cup et les VHC : Marché, Campana et Redele : au top !

Vainqueur Volant 207

Vainqueur Suzuki Rallye Cup

Vainqueur VHC

   Grande nouveauté de cette saison 2009 : les débuts de la nouvelle coupe de marque de Peugeot : le Volant 207 ! Malgré des autos dont certains défauts de jeunesse sont encore à corriger, la formule a tenu ses promesses, malgré des grosses sorties de route qui sont venues assombrir cette première manche. Habitué des formules de promotion, Pierre Marché a réalisé une course parfaite, avec au bout la victoire dans ce volant et la seconde place du groupe R ! Avec 33 secondes de retard, le local Hervé Véricel n'a cependant pas été avare de passages en force, à l'image du dernier occupant du podium : Frédéric Comte. Bonnefis 4ème a réalisé de bons chronos et laisse Wenger, Giordano et Romiguière à bonne distance. Très bien partis, Arnaud Augoyard et Damien Daumas ont malheureusement marqué les esprits par deux violentes sorties de route. Sérieusement touchés, les équipages ont du être transportés à l'hôpital : on leur souhaite un prompt rétablissement ! Du coté de la Suzuki Rallye Cup, formule bien rodée désormais, le bilan est positif puisqu'un seul abandon mécanique est à déplorer sur les 20 partants ! Espoir confirmé, Pierre Campana a dominé cette épreuve, creusant d'entrée un écart irrattrapable pour ses poursuivants. Auteur d'excellents chronos de nuit, Jérémi Ancian parvient à devancer Cédric Durand, heureux de monter sur le podium pour son retour dans la coupe. A 30 secondes du podium, Schmitt n'a pas trouvé le rythme pour jouer avec le trio de tête, mais parvient cependant à devancer Bordonado, brillant débutant, Fostier, Montigaud ou encore Monnin qui a rempli son contrat avec une 8ème place... Enfin du coté des VHC, Jean-Charles Rédélé impose son agile Alpine A110 face au deux Porsche de Burnichon et Godié. A noter la belle 4ème place de la Rallye 3 de Dominique...